Mstrkrft Operator

Sortie aujourd’hui du nouvel album des MSTRKRFT, Operator.
Release today of the new album of MSTRKRFT, Operator..

Français

mstrkrft-operator-2

Nous n’avions pas entendu parler de JFK (Death from above 1979) & AI-P aka MSTRKRFT depuis plus de 7 ans après leur 2ème album « Fist of God », ils reviennent l’été 2016 et ça déménage. En effet, autant vous le dire tout de suite, les deux canadiens ont décidé de changer de registre, beaucoup moins Electro Rock qu’à l’époque « Easy Love / Work on You ». Voici un album rempli de sonorités ACID et de bass lourdes pour une TECHNO prépondérante et efficace. Exit la « musique d’ordinateur » d’un Mr Oizo, ici ça sent les machines, la spontanéité, la scène Technoïde au showlight monstrueux et les vibrations dans les cheveux. OPERATOR est une réussite car au fil des écoutes, il se bonifie comme du bon vin.

Dès les premières notes l’album démarre fort avec « Wrong Glass Sir » avec lequel on ressent la fureur qu’avait les deux musiciens en composant sur leurs machines, on imagine déjà un Dancefloor en furie vêtu d’une Techno PURE et DURE évoquant des dieux comme Jeff Miles ou Carl Cox. « Runaway » dont le clip vient de sortir récemment (rappelant dans le concept un certain « Fatboy Slim – Ya Mama »), nous semble être le single phare de l’album, avec la bass rougeâtre qui fait leur empreinte sonore, moins violent, plus club avec un vocal entrainant et efficace, du vrai MSTRKRFT. Le track « Little Red Hen » fait immédiatement penser à « Daft Punk – Rollin’ & Scratchin », petit bijoux électronique, on met très fort parce qu’on apprécie beaucoup! « Priceless« , avec son chanteur British façon Keith Flint des géants The Prodigy, fonce directement vers le compte ACID PUNK énervé. Notre coup de coeur « Playing With Itself« , en downtempo, sans vocal mais avec une mélodie générale plus que captivante, grande évasion! « Party Line » que vous connaissez avec le clip associé, diablement efficace avec une bassline démentielle nous rappelant l’univers des légendaires The Chemical Brothers. Le plus minimal « Death In The Gulf Stream » sent l’improvisation à plein nez, destiné pour les Lives. A la manière d’un « Boys Noize » naviguant vers les mêmes horizons, la TECHNO de « World Peace » coïncide avec le mot nervosité, avec un grand N, attention soyez prudent. « Morning Of The Hunt« , notre deuxième coup de coeur, sorti tout droit de la grille de TRON et des codes de The Matrix, la mélodie, l’ambiance sonore, une PURE merveille cinématographique. Evoquant forcément un certain « Doggg » de SebastiAn (Ed Banger), « Go On Without Me » fait office d’UFO. De la METAL TECHNO que l’on s’imagine aisément dans une scène de tuerie du prochain film de « Rob Zombie ». Bref, on a beaucoup aimé et on en redemande! Pour en savoir plus sur le groupe et sur cet album, checkez notre interwiew complète ICI.

NOTRE INTERVIEW DE MSTRKRFT

English

mstrkrft-operator-2

We hadn’t heard of JFK (Death From Above 1979) & AI-P aka MSTRKRFT for more than 7 years after the release of their second album « Fist of God », they return this summer and it’s heavy. Indeed, as well tell you it right away, the two Canadian decided to change their music register, much less Electro Rock like « Easy Love / Work on You ». Here is an album filled with ACID sounds and heavy bass for a prominent and effective TECHNO. Let us ignore the « computer music » of Mr Oizo, here, it smells machines, spontaneity, technoïde scene with monstrous lightshow and vibration in the hair. OPERATOR is a success because by listening increasingly, it gets better as good wine.

From the first notes, the album starts strong with « Wrong Glass Sir » with which we feel the fury of the two musicians on their machines, we already see a raging Dancefloor dressed with a PURE & HARD Techno evoking gods like Jeff Miles or Carl Cox. « Runaway » with a video just released recently (similar concept of « Fatboy Slim – Ya Mama » video), seems to be the headlight single of the album, with reddish bass making their noise footprint, less violent, more club with leading and effective voice, a real MSTRKRFT. The track « Little Red Hen » immediately makes us think about « Daft Punk – Rollin & Scratchin », a little electronic jewelry, we put the heavy volume because we appreciate! « Priceless » with its British singer like Keith Flint from the giants The Prodigy, rushes directly to edgy ACID PUNK. Our favorite, « Playing With Itself« , in downtempo without vocal, a main melody more than captivating, a great escape! « Party Line » that you know with the associated clip, devilishly effective with an insane bassline remembering the universe of legendary « The Chemical Brothers ». Most minimal « Death In The Gulf Stream » feels improvisation, designed for Lives, for sure. In the manner of « Boys Noize » who sailing towards the same horizons, the TECHNO « World Peace » coincides with the word « nervousness », with a large N please. « Morning Of The Hunt », our second favorite, straight out from the grid of TRON and The Matrix codes, melody, sound atmosphere, PURE cinematic wonder. Necessarily referring to « Doggg » from SebastiAn (Ed Banger), « Go On Without Me » is the UFO of the LP. A heavy style with METAL TECHNO as one can easily imagine in a movie massacre scene from « Rob Zombie ». In short, we loved and we want more! For more information on the group and on this album, read our full interwiew HERE, enjoy!

OUR INTERVIEW OF MSTRKRFT

Operator on iTunes: Operator
Official facebook: MSTRKRFT on Facebook
www.modulor.tv