En attendant la sortie du second album d’Acid Washed «House of Melancholy» pour le 13 mai, le single «Fire N’ Rain» produit par Joakim est déjà sorti, toujours chez Record Makers.

Acid Washed - Fire N' Rain

Acid Washed – Fire N’ Rain

En voici ma review complète :

  1. Fire N’ Rain (Original Mix) : Une rythmique caribéenne, une voix soul/black, une musique pop mais profonde passant par plusieurs phases. La patte de Joakim est très (trop?) présente, principalement dans la rythmique ! Légèrement dérangeant car on se demande ce qu’a été le travail du duo. Le morceau est une vraie réussite !
  2. Fire N’ Rain (Kaytranada  Remix) : grosse ligne de basse très peu filtrée avec une voix rappée, laissant place rapidement la voix chantée avec une grosse compression et un énorme delay ! Le remix mets un peu de temps à démarrer, laissant à chaque nouvel instrument le temps de se mettre en place ! Remix assez binaire mais qui fait somme toute bien son travail ! Un léger sentiment d’inachevé dans une production assez simpliste qui le fera plus passer pour un DJ Tool que comme un hymne pour les clubs !
  3. Fire N’ Rain (Radio Mentale & Laure Milena Ambient Remix) : 9 minutes 44 : impressionnant on est parti pour un morceau ultra progressif ? Un vocal découpé/retouché/ralenti et filtré, utilisé comme une nappe nous donne un avant goût lounge, un synthé très clair arrive petit à petit remplacé par une ligne de basse lente vers 3 minutes, la nappe vocale revient ! C’est un poil longuet, à n’utiliser qu’en arrière plan lors d’une after partie lounge ! Impossible de l’écouter jusqu’au bout !!!
  4. Fire N’ Rain (Scratch Massive Remix) : Une rythmique un poil asynchrone une basse bien marquée et voici un véritable écrin pour la voix ! Le remix est beaucoup plus efficace que l’original ! C’est du travail d’orfèvre, ciselé jusqu’aux plus fins détails, un vrai régal pour les oreilles !
  5. Fire N’ Rain (The KDMS Remix) : réutilisation des cloches de Joakim, le son est ample avec une basse tantôt passée sous filtre passe-bas tantôt groovy tantôt les deux en même temps. Le synthé est un poil lassant, différentes idées ont été tentées sur ce remix pour un sorte de pèle-mêle assez bizarre plutôt que plusieurs passages différents ! Le remix ne devient intéressant que vers le milieux lorsque la ligne de basse électronique est triturée/acidifiée ! Seul regret le côté un peu destructuré du morceau qui donne l’impression d’entendre 2 voire 3 remixes différents !
  6. Fire N’ Rain (Theatre Of Delays Remix) : un synthé funky, une basse bien grasse, un petite guitare groovy et voici le morceau métamorphosé en morceau électro funk ! Après un break, le morceau évolue vers une toute autre mélodie puis revient la ligne de basse et la guitare ! Au final ce remix semble le plus travaillé dans la recherche de la métamorphose complète du titre original, en un mot : IMPRESSIONNANT !
  7. Fire N’ Rain (Stuff Remix) : remix aux sonorités house il est bien sympathique rendant le morceau très dancefloor. Un poil prévisible il n’en est pas pour autant simpliste, hédonisme est le mot qui le définit le mieux : parfait pour relancer une piste de danse qui se ramolie !