Musicien: Sébastien LEGER
Nationalité: Français (Paris)
Style Musical: House Filtrée, Electro House
Label: Black jack, Mistakes Music
Date: 13/11/2005
Interviewer: DaftSide aka Ludovic Carminati
Designer: Pixel Hunter

Biographie:

Sébastien Leger commence à apprendre la musique dès l’âge de 5 ans. Il est plus tard influencé par des artistes house tels que Daft Punk ou Sneak. C’est en 1998 qu’il sort son premier EP sous le nom de Deaf’n’Dumb Crew. Il compose par la suite sous le label Black Jack ce qui lui fait rencontrer beaucoup d’artistes de House aux États-Unis. Son premier album sort en 1999, il se nomme Atomic Pop. Il est aujourd’hui un artiste très demandé pour ses remix par de grands compositeurs de musique électronique comme Eric Prydz ou Armand Van Helden ou bien encore par Justin Timberlake. Il a dernièrement sorti, avec l’aide de Chris Lake, le titre à succès Aqualight. Aujourd’hui il a fondé son propre label Mistakes Music sur lequel il développe sa propre musique et signe des tubes tous aussi entrainant les uns que les autres. Dernièrement l’EP « The rythm » sorti sur ce label a été remixé par Format:B (Duo allemand) et est plébiscité en 1er place du top 100 techno beatport music(site de téléchargements de musiques électroniques payantes) (source du 1/12/2009). … EN SAVOIR PLUS

===================================================

Interview exclu French Touch Forum:

===================================================

DaftSide : Bonjour Sébastien, très heureux d’entamer une conversation riche et intéressante avec toi ! DJ dès l’age de 12 ans, qu’est ce que cela t’a apporté pour tes productions ?

Sébastien Léger : (après un petit moment de réflexion) Bon en fait j’ai commencé à 14 ans, donc il y a 12 ans (déjà) et j’ai commencé ma carrière en jouant du Garage de l’époque. Masters at work, Roger Sanchez, David Morales et Frankie Knuckles. Cette vibe là. J’étais un DJ bien musical et très vocal à vrai dire, très Disco-Vibe ! Mais ma technique de fou furieux me demandait des tracks un peu plus péchus et plus « minimals » dans les sonorités pour pouvoir m’exprimer derrière les platines. Alors j’ai commencé à m’intéresser à d’autre univers sonores, notamment le son de Chicago. Donc après toutes ces années on pourra qualifier mon style d’open, un Groove Funky dans les beats, mais pas forcément les sonorités ! Et parfois radical, bien « rêche » qui déboîte sur un gros dancefloor.

DS : Ok donc tu as été très influencé par des DJ tel que DJ Sneak par exemple?

SL : Carrément, Sneak a été (à l’époque, moins maintenant je l’avoue) ma plus grosse influence ! Une boucle qui tourne (avec ou sans sample), un beat péchu, des rythmiques funky qui tournent, un coté hypnotique et ruff, ça m’a beaucoup influencé dans mes prods de 99 /2001. Du moins la vibe qu’il s’en dégageait, pas le coté production.

DS : Et Vois-tu toujours Paul Johnson et Junior Sanchez comme à l’époque de ton premier album « Atomic Pop » ? Quelles sont tes fréquentations actuelles dans le monde de la musique électronique ?

SL : Je voyais très souvent Paul quand j’habitais dans le sud de la France, parce qu’il était assez souvent amené à jouer dans le coin, et forcément maintenant je ne le vois plus trop… Ainsi que Junior. Mes fréquentations … hum…. à vrai dire pas grand monde, j’ai quelques bons amis du milieux que j’apprécie humainement et musicalement comme Laurent (Lifelike), Kiko, Oxia…

DS : D’ailleurs comment as-tu connu Kiko, Oxia (Goodlife) et Lifelike ? Auriez-vous une future collaboration de prévue dans les jours à venir ?

SL : A vrai dire je suis pas trop un oiseau de la nuit à sortir tout le temps et à faire le lèche cul pour me faire des bons contacts. J’ai connu Kiko et Oxia (anciennement Phunky Data fin années 90) lors de la Miami Winter music conférence en 2000, c’est la première fois qu’on s’est rencontré. On avait bien déliré ensemble, à sortir des conneries à tout va, c’était bien cool ! Comme on était plus ou moins de la même région (le sud) on a gardé contact et voilà. J’ai fait un remix pour eux, ils m’en ont fait un. Laurent je l’ai connu à Translab à Paris, le jour du mastering de mon track ‘Victory’ qu’il avait remixé pour moi, mais qui n’est sorti que en cd. C’était en 2001 je pense. Cétait le meilleur remix d’ailleurs, dommage qu’il n’ai pas vu le jour en vinyl !

DS : Et Quels sont les artistes qui t’intéressent pour le moment ? Stuart Price , Justice, Tiga, Oizo, Soulwax … ?

SL : Hum…. je suis plutôt ouvert à toutes les scènes à vrai dire. Je trouve que Price est le meilleur producteur pour sortir des remix de grandes qualités, accrocheurs sans être vulgaire. Mais en tant que Dj je ne joue plus des trucs pas forcément connus, et qui n’ont pas de French Touch vibe… Apres je vais faire crier pas mal de gens, mais Eric Prydz est actuellement l’un des artistes les plus excitant en matière de tek/house péchu ! Sous ses pseudo Cirez D ou Pryda, je trouve qu’il calme pas mal de monde. J’aime beaucoup Tiga aussi, sauf son dernier titre que je n’ai pas accroché du tout. Et puis y’a John Thomas en techno, Trentemoller et Martinez en minimal. Spirit Catcher en Funky house de qualité. Alter Ego en Trash House. La liste est longue, mais bizarrement…. pas de français dans mon bac. Sauf le remix que Justice a fait pour Soulwax qui défonce grave… (remarque John Thomas est français).

DS : J’ai vu que tu as parlé d’ Eric Prydz, que penses-tu de l’affaire  » Call on me  » de Thomas Bangalter et Dj Falcon (Together) ?

SL : J’en pense rien puisque je ne connais pas l’histoire. Et je pense que personne ne connaît réellement l’histoire sauf les personnes concernées. Je connais bien Eric, je lui ai demandé, il m’a parlé de mensonge… Très franchement, pour conclure l’affaire, ni la version (soit disant) de Together, ni celle de Prydz était bien. Ce sont 2 daubes point finale. Meme Prydz n’aime pas ce morceau, le pauvre on lui demande de le jouer partout ou il va alors qu’il ne joue pas trop ce style, c’est l’ inconvenient de faire un « tube », tu te retrouve vite prisonnier de l’image qu’a dégagé ce morceau… Pryz est quelqu’un de talentueux et très sympa. A mon avis le seul suédois à suivre de toute la bande qui inonde le marché.

DS : Ok et en ce moment penseras-tu refaire de la House/Filtrée, ou ce style est décidément mort (avec la sortie de l’album « Discovery » des Daft)?

SL : Refaire de la house filtrée, hors de question. J’ai fait une croix dessus depuis pour un bon moment. Tout comme j’ai fait une croix sur utiliser juste un sample disco. C’est devenu tellement ringard ce style, c’est la catastrophe et ça n’apporte rien du tout ! C’était un style, une super vibe en 97 – 2000, j’en discute souvent avec Bruno des Trouble Men, on est d’accord sur le fait que c’était mortel mais d’autres en ont tellement abusé et rendu vulgaire que aujourd’hui c’est IMPENSABLE de refaire ça ! Ca serait vraiment reculer. Pour moi ce style est mort. 99% des prods avec un sample puent la flute aujourd’hui, toujours avec la même recette, avec un vocal pourri par dessus histoire de décrocher (sait on jamais) le nouveau Stardust de 2005 ! Tu me parlais de « Justice » tout à l’heure, voilà des gars qui font quelque chose d’intéressant ! Si tu veux mon avis, la vibe la plus funky pour moi en ce moment, c’est la minimal (mais pas la chiante avec plic ploc dedans), celle qui groove avec un beat fat et des sons qui se parlent et se télescope. Ouais là on est funky, plus besoin d’utiliser un sample périmé !

DS : Et quand je te dis deux noms de légendes comme « Michael Jackson » et « Daft Punk », tu penses à quoi et why?

SL : MJ : Je pense à un mec qui à accompagné mon enfance (musicalement ahah) et qui a calmé tout le monde. Aujourd’hui perdu, malheuresement. Mais restera à jamais dans les mémoires de la musique.
Daft Punk : Je pense à 2 mec qui ont accompagné ma carrière musicalement et qui ont calmé tout le monde. Aujourd’hui un peu perdu, malheureusement. Mais ils resteront à jamais dans les mémoires de la musique électronique.
Marrant les similitudes non ? Mais j’ai plus confiance à un retour fracassant des 2 robots masqués que de notre ami Jacko masqué lui aussi ( sourire )

DS: Tu sais des choses qu’on ne sait pas sur les robots?

SL : Je ne sais rien sur les robots …

DS : Sinon Black Jack s’occupera encore une fois de publier ton album « Man VS Machine», ce label est-il toujours basé sur Aix en Provence ? Qu’en est-il de Cyclik et Subkroniq?

SL : Ca sera mon dernier album sur ce label, (toujours à Aix in P). Cyclik, une nouvelle sortie arrive le mois prochain LUXIMA – SOMEWHERE / SURFIN ON A SILVERWAVE. Et Subkroniq est plus géré par mon associé Jimmy pour les labels, des sorties plus tek/house progressives mais j’y mets pas (plus) mon nez en fait. Je me concentre surtout sur BITS dont la prochaine sortie est pour le mois prochain aussi, un pote que j’ai signé et dont j’ai fait un remix qui tourne déjà beaucoup ici. Je suis qu’a la 4ème sortie du label, on a eu quelques petits soucis de distribution, donc ça prenait du temps de sortir des disques, mais je vais passer la vitesse supérieure en 2006 et sortir trois maxis par an sur BITS.

DS : Ok passons dorénavant à ton prochain album. Pourquoi as-tu choisi comme nom de ton 3ème album MAN VS MACHINE?

SL : C’est venu comme ça, tout simplement. J’entends déjà les journalistes à la con dire « ouais il a pompé le nom sur l’album de Kraftwerk – The Man Machine ». Mais j’vais être franc, Kraftwerk j’avais JAMAIS écouté un seul morceau avant pas plus tard que y’a 2 semaines. J’ai écouté, et je n’ai pas aimé. Donc je réponds d’avance à la question des journaleux : non je n’ai rien pompé puisque je ne connaissais même pas.
Mais on peut approfondir si tu veux. L’album a été réalisé à 100% avec des machines analogique ou hardware d’aujourd’hui, sans l’aide d’ordinateur. (comme je l’ai toujours fait jusqu’a présent). Donc étant l’un des derniers résistants à n’utiliser que des vraies machines pour produire du son, j’aimais bien l’idée de le mettre en avant. Car OUI c’est possible de faire de la musique dans ordinateur aujourd’hui.

DS : Donc tu ne t’es pas servi d’ordinateur pour ton album, pour quel raison en fait, alors que la plupart des artistes du moment sont à fond dedans?

SL : Tout simplement parce que j’aime ma MPC, c’est comme ma femme sauf qu’elle fait pas chier (sourire). Plus sérieusement, j’ai toujours bossé avec ça, au fur et a mesure du temps, des boites à rythme, des synthé et tout un tas de machines folles sont venu se greffer à ma MPC. C’est le cerveau de mon studio, sans elle je ne ferais rien ! Toucher des boutons avec mes mains, ne pas avoir de visuel à l’écran et tout faire à l’oreille ça me branche plus que de faire du graphisme avec Cubase ou Logic sur ordi. C’est tellement plus créatif ! Mais c’est une tout autre façon de travailler et de concevoir la musique. Certain font tout à l’ordi et ça déchire aussi.

DS : D’ailleurs pour ta vie de tous les jours (exit la musique) tu es plus PC ou MAC ?

SL : Etant un super naze avec les ordis, je suis PC.

DS : Sinon « Take your pills » a t’il bien fonctionné en club? Est-il disponible dans les bacs en ce moment ?

SL : Il n’est pas sorti encore, il n’y que quelques copies qui ont été donné ici et les feedbacks sont cool. Je vais quand même préciser que ce morceau est l’un des plus faciles d’accès de l’album. T’as juste à bouger ton cul et crier sur le floor ou dans ta salle de bain. Y’a rien d’autre à faire Smile

DS : Suivant l’extrait que tu m’as fait écouté, il m’a paru bien Hard/House, comment peux-tu situer « Man VS Machine » par rapport à « King Size » ou « Atomic Pop »? Quelle évolution il y a eu?

SL : Hard house n’est pas le bon termes approprié ! Tu verras en fait la version finale que ce n’est pas si hard que ça, j’ai fait bien plus hard dans ma carrière.

DS : Acteur porno ?

SL : Ah t’étais au courant ??? merde (sourire). Bon l’évolution évidente c’est plus de maîtrise en production et plus de maturité musicale, c’est évident ! On ne fait pas la même musique quand on a 18 ans ou 26 comme aujourd’hui et 40 ans plus tard. Mon problème (si s’en est un) c’est que j’aime taper dans tout les registres. Alors il faudrait sûrement 3 albums pour connaître vraiment qui est Sébastien Léger. Mais c’est pas possible, donc pour un album j’ai essayé de concentrer mon savoir faire technique et mes goûts musicaux (en constante mutation). Donc mélodie et beat brutal au rendez vous avec ou sans groove.

DS : Quel trak de ton nouvel album a été le(les) plus dure à produire et lequel(lesquels) affectionnes-tu le plus?

SL : A partir du moment ou un morceau devient dur à produire, genre je me prends la tête dessus, alors je lâche l’affaire direct car je pers en « viber » et en spontanéité, qui sont pour moi deux choses importantes. Je n’ai pas de préférence en particulier, je les aime tous, mais si je devais choisir un spécial alors je dis « GALAXY ». Le morceau entier est trop stylé et « Stars » aussi. En fait je prends « Stars » plutôt tiens. « Stars » 4min 28 de voyage, «Galaxy » sans hésiter, j’me le remets là ! « Stars » à une note de 20 sur 20, je me revois le faire dans le noir. Je l’ai programmé en lumière normal, mais je l’ai enregistré live dans le noir en modulant tout les boutons de mes synthés, tous les filtres, amener les nappes doucement. Trop beau moment !

DS : Et Que réponds-tu à la question « Y a-t-il un « Midnight Live » Like dans M vs M?

SL : Je réponds non pas trop, un p’tit peu? Je ne sais pas. Les gens interprètent la musique très différemment de celui qui la conçoit. Un exemple tout con, l’autre soir j’étais dans un magasin de disque, et un gars que je connais, à coté de moi, me dit « hey Seb, écoutes moi ça, c’est trop ton style, tu vas adorer. Je mets le casque et j’écoute cette daube avec des sons de synthé tout dance, posés comme de la merde avec une prod bien pourrie. J’me dit merde, les gens ils me voient comme ça ?? Mais heureusement, il y’en a qui ont TRES bien compris ma vibe, ouf!

DS : As-tu une idée de ce qu’il y aura sur la pochette de ton album? D’ailleurs tu n’aurais pas une petite anecdote sur la sublime pochette de King Size?

SL : Aucune idée pour le moment, mais des gens me propose des trucs Wink Par contre pour la pochette de KS c’est tout une histoire! La première idée de pochette était des catcheurs en gros plan (l’un étranglait l’autre), j’aimais pas car pas trop mon truc le catch… Ensuite les graphistes voulaient faire des sumos qui se battent.. toujours en rapport avec le mot King Size. Pareil je n’aimais pas et la Dead line de la sortie approchait et on avait toujours pas de pochette… Du coup ils ont fait des shoots avec cette manequin de Marseille et ont a gardé les « gros seins » pour la pochette (ça me correspond déjà plus ahaha) et les photos avec son jean’s pour Victory. Voilà l’annecdote de la pochette, et pour répondre à ta question, pour l’instant aucune idée de à quoi va ressembler la future… On est plutot sur celle du single en ce moment avec une vibe dessin « trendy » colorée de plein de truc qui servent à rien. Avec des pilules evidement « Take your pills ».

DS : (après une courte pause) Nous reprenons, donc j’en étais … Ah oui -> Quels sont les premiers maxis et albums que tu es acheté ? Et les derniers ? Quelles sont pour toi les 3 titres/albums références ? Pourquoi ?

SL : Premier maxi ça date !!! Je ne sais plus, je dirai T-EMPO : Saturday night, Sunday morning (inconnu mais trop bien). Album je m’en rappelle plus du tout, derniers OK COW BOY de Vitalic, Human after all the Daft punk … ahah non je rigole !
Albums références : Laurent Garnier « Unreasonable Behaviour»,« Homework » sans surprise, et l’album de Vitalic est mortel ! Tous ont leur sont, leur identité, une vibe particulière !
Ca fait 3 français en plus, c’est pas beau ? Les français ne sont pas mauvais, mais les allemands nous doublent là ! Les danois sont pas loin, les suédois sont bons aussi et les ricains loin derrière et UK pareil.

DS : Tu penses à Digitalism, Alter Ego pour les allemands?

SL : Je pense à des labels plutôt que des artistes comme Playhouse, Kompakt , Get physical » ! Ouai, les noms que tu m’as cités plus haut sont loin d’être mauvais effectivement.

DS : D’ailleurs ils ont tous les deux remixé les Daft pour Technologic et HAA . . .

SL : Yes, bon je déteste Technologic, mais le Digitalism remix m’a l’air d’être le plus cool !

DS : Et qu’écoutes-tu en dehors de la musique électronique ? Qu’est ce qui te sort par les yeux ?

SL : J’écoute énormément de zik électronique effectivement, en dehors je suis plutôt « bateau » niveaux goût très simple. Jamiroquai, Lenny Kravitz mes deux héros. Ce qui me sort par les yeux : la musique « Inteligentia » faite par des ‘nerds’ qui se croient au dessus de tout le monde parce qu’il font des trucs super élitiste. Ca ça me pète grave les couilles. Plus qu’une daube qui passe en radio. Chacun est libre d’aimer la musique qu’il veut écouter, tant que tu ne fais pas chier ton voisin en disant que ce qu’il écoute c’est de la merde sans réel fondement. Et je n’aime pas la musique française. Tout style confondu, hip hop, rnb, chansons française, Carlos, Dorothée.

DS : Même pas l’électro, je pense à Vitalic, Kiko, Lifelike, Alan Braxe ?

SL : Bien sur (sourire), vive nous les français de l’électronique ! On casse les fesses à tout le monde Smile ahah ! Et les moins connus aussi de la house au Hardcore Smile

DS : Manu le malin?

SL : Je ne suis pas assez callé dans ce domaine, je m’abstiendrai bien de dire des bêtises ! Mais en tout cas on est plutôt bien respecté dans le monde niveau zik electro, à tel point que tout le monde croit que c’est le feu la France. La bonne blague …

DS : Oui pas mal dans les voitures en ce moment ! D’ailleurs Sarko ou pas Sarko?

SL : Moi je dis Sarko, parce que y’en a un qui dise les choses comme elles le sont par rapport à tous les autres. Mais au fait, j’habite plus en France ? Ahaha, …. mais Sarko quand même !

DS : Justement peux-tu me dire d’où viens-tu exactement et pourquoi as-tu migré aux Pays-Bas ?

SL : Je viens d’un pays ou je ne me sentais pas du tout à ma place et j’ai migré au Pays Bas pour le fromage, les moulins, les sabots, les joints, la drogue et les putes. Mais aussi un peu pour être dans un pays libre, avec une vraie ambiance de fête, d’ouverture, de non brûlage de voiture et d’agression dans la rue ! Et je ne fume pas de joints, je ne prends aucune drogue, je n’aime pas le gouda, et je mets des adidas aux pieds et non des sabots !

DS : Et tu commences à bien te faire connaître là-bas?

SL : Ca se passe très bien, rien à dire, j’aime les hollandais(es) autant que moi ils m’aiment !

DS : Ils sont plus ouverts au monde de la musique électronique que les français?

SL : Pas forcément, leur goût sont assez rustique, ils favorisent plus souvent le coté efficace que parfois la qualité à vrai dire. Mais j’y trouve mon compte, la scène est nettement plus active là bas ! Les filles viennent te parler de DJ qu’elles adorent ou de producteur, parfois elles connaissent plus que toi. Pas très courant en France.

DS : Question un peu « hors sujet», quels sont tes films cultes ? Star Wars, Matrix …? Que penses-tu des jeux vidéo ? Tu préfères les glaces « vanille/fraise » ou plutôt les « chocolats/pistaches »?

SL : Mes films cultes vont faire rire tout le monde : « Qui veut la peau de Roger Rabbit », et « Shreek 2 ». Les jeux vidéo, j’étais accro quand j’avais la Mégadrive et la Neo-Geo (avis aux connaisseurs). Aujourd’hui, on a perdu en spontanéité, donc ça m’amuse moins qu’avant, sauf les jeux de sport. Foot, Tennis, Golf… Je prendrais plutôt une menthe chocolat merci !

DS : Donc t’as pas commandé la nouvelle de Microsoft (sourire)

SL : Non, j’ai ma PS2, ça ira ! SSX POWER !!!

DS : (et la dernière question) Que pourrais-tu conseiller aux jeunes d’aujourd’hui voulant se lancer dans la musique électronique, dans la création de labels ou de sites Web spécialisés comme le projet « French Flava » ?

SL : Je dirais que, sans surprise il n’y a que le travail, la persévérance qui paie ! Etre passionné, c’est cliché, mais c’est vrai.
Pour « French Flava », faut être fou, mais bon j’ai confiance!

DS: Sur ce, merci beaucoup Sébastien pour cette interview et j’espère à très bientôt . . .

===================================================

Un grand MERCI à Sébastien pour ses réponses constructives. Et Bien sûr THX à tous les membres qui ont participé aux questions.

Lien ITW French Touch Forum
Topic Officiel FTF