Un voyage électroniquement expérimental et spatialement englobant signé DMNDS.

Yanouchka, Lou et Adan ont ici mis au jour aux couleurs de la pénombre musicale un EP mêlant mélancolie et impression de vide élaboré où tout le monde trouvera ce qui lui convient.

L’ouverture via Journey To The Moon semble d’une évidence imparable quand la cloture se fait par Better Days. L’entre-deux  pourrait sembler à du Troublemakers aux pointes de Jean-Michel Jarre amélioré de sonorités à la Enigma pour se baser sur une raisonnance et des bruitages enivrants tel que le fait Christophe ou encore Era, contextualisé par une instru grandiose cousine de Sébastien Tellier via Sexual Sportswear ou Yes It’s Possible
La mélodie de piano, les voix mystiques sous-jacentes à la mélodie traversent le morceau par instants, comme le ferait un esprit donnant du sens à une découverte progressive d’une abysse éclatante, par sa lumière, par sa vie sonore, par sa nature et sa réalité de toute beauté. Une musique à la fois contextuelle et universelle donnant goût à des perceptions d’images les plus personnelles qu’il soit, fusionnantes à chaque note qui rententit. On pensera ici à I Miss You Dad comme à A New Beginning.
Un EP sombre et pénétrant qui provoque la sensation de disparition du temps, d’une éternité qui passe tellement rapidement malgré les quelques 40 minutes réparties en 6 morceaux, une philosophie musicale expérimentale dont seuls les DMNDS ont la recette…

L’EP est disponible en téléchargement gratuit via Soundcloud :

Page Facebook DMNDS