Brodinski - Bromance #7

Brodinski, Le Goliath électronique.

Brodinski, the Electronic Goliath.

Français

Un autre split EP, sur Bromance, pour rester classique. Et pour ne pas faire dans la dentelle, c’est le taulier Brodinski qui se charge des 2 titres, comme l’avait fait Club Cheval pour  Bromance #6. Mais ici, on y rentre, et 8 minutes 39 plus tard, on en sort avec une marque rouge sur le visage. C’est la marque de la claque, celle qui défonce, qui fait bien mal

Speed up, never slow down. Quelques premières paroles du premier morceau Dance Like Machines qui résument à elles seules l’esprit d’ensemble de cet EP. Dance Like Machines est le premier titre aux vocals et aux beats parfaitements syncros. Une pâte cuite dans un moule électronique avec une couche de sons à la R’n’B très légère, quasi insipide, quoique originale, une préparation pour la suite.

Bam bam on continue, les minutes de pure leçon sont arrivées. De la première à la 58ème seconde le décollage se fait sentir, puis à la 59ème c’est le coup de tronche qui vous pète les molaires en mille morceaux. Efficace, rapide, brutal, Brodinski s’affirme à 2 minutes 43 avec des beats lourds et englobant, Finish Him. Voici votre K.O : Brutality.

Ne cherchez pas, il n’y a pas de second round, mais par contre, il y a le clip de Dance Like Machines, réalisé par Nicolas Davenel et produit par HK Corp / Savoir Faire :

Un mot de fin : merci Brodi.

English

Another split EP out on Bromance, classic stuff. But this ain’t the delicate musical presidency, this is Brodinski. And he’s the producer of those two tracks this time, like Club Cheval did it for Bromance #6. But here you step in and come out 8 minutes 39 seconds later with a big fat red mark on your face. The slap‘s mark. The one that hurts deep right up to the veins and makes you feel your heart beat slowly

Speed up never slow down. Those few lyrics of the first song Dance Like Machines sum up the entire state of mind this EP.Dance Like Machinesis the first track with perfectly synchronized vocals and beats. A pastry baked in an electronic tin with a very light quantity of R’n’B like sounds, nearly tasteless, but surprisingly original, something to prepare you for the rest.

Bam bam let’s move on, the minutes of punishment have arrived. From the first to the 58th second the take off is felt, then, at the 59th time for the teeth-crushing headbutt. Efficient, fast, brutal, Brodinski insists at the 2nd minute and 43 secs with englobing and heavy beats, Finish Him. Here is your K.O : Brutality.

Don’t ask, there is no second round, but what there is, is the uncensored Dance Like Machines clip, directed by Nicolas Davenel and produced by HK Corp / Savoir Faire :

Last word : thanks Brodi.

BROMANCE #7 on iTunes
BROMANCE #7 on Beatport
Brodinski on Facebook
Bromance Records on Soundcloud

BONUS: